INITIATION AU DRONE ET INSERTION PROFESSIONNELLE

Par 5 septembre 2018News

En 2017, Marc Witczak a eu l’idée de mettre en place un moyen d’insertion professionnelle grâce à la création d’une formation au pilotage de drones pour les jeunes.Marc WitczakBasée à Liévin dans le Pas-de-Calais, cet atelier de professionnalisation a vu le jour au sein de l’Institut d’Éducation Motrice (IEM). Elle permet aux élèves d’obtenir le diplôme de télé-pilote.

« L’École des têtes en l’air » est une enseigne de télé-pilotage de drones civils.

Elle est destinée à développer l’inclusion professionnelle des jeunes usagers en situation de handicap par le biais des nouvelles technologies.

Une initiative nouvelle, qui vient répondre à des besoins de formation et d’insertion pouvant se développer auprès des entreprises adaptées.

Cette lumineuse idée est parvenue à l’esprit de Marc Witczak en réfléchissant aux multiples utilisations des drones civils.

En effet, il découvre de nombreuses utilisations aux drones civils avec des débouchés sur des secteurs d’activité tels que le bâtiment pour inspecter une toiture ou réaliser un audit thermique ou encore l’agriculture, l’audiovisuel, la sécurité, autrement dit, une large visée professionnelle.

« L’École des têtes en l’air » est une enseigne de télé-pilotage de drones civils.L’intérêt majeur de cette formation est d’améliorer les perspectives d’embauche des jeunes en situation de handicap.

Le second intérêt, plus ambitieux ! Marc Witczak imagine à terme la création d’une école universelle, qui s’ouvrirait également aux apprentis valides répondant aux convictions d’inclusion de l’association.

 

Comme l’a énoncé Christophe Lamory, éducateur technique spécialisé et formateur :

« Le seul prérequis c’est l’utilisation des mains et une compétence intellectuelle qui permet de comprendre le brevet ULM ».

Ce projet a été récompensé lors de la 10ème édition des Prix Ocirp handicap, dans la catégorie “parcours scolaire et enseignement”.

Les Pap’s soutiennent et encouragent l’expansion de ce dernier, c’est une excellente initiative pour le monde du handicap.

Sources :