Le jeudi, Amandine Prévot a appris l’information très tôt le matin, par une amie, par sms.

« Il n’y a pas eu de consigne claire pour savoir si on pouvait sortir pour aller travailler ou pas ! En tant que responsable d’agence, j’ai donc contacté ma présidente, qui vit en région parisienne, pour l’informer de la situation. »

En savoir plus