pixel-facebook

La représentation du handicap sur nos écrans

TV

Il est un fait indéniable, la télévision ne reflète pas la société française. Qu’il soit visible ou invisible, la représentation du handicap progresse doucement. Où en sommes-nous aujourd’hui, quelles sont les avancées ?

Les français passent en moyenne 3H45 par jour et par personne devant leur poste de télévision, qui reste le média de référence pour la grande majorité d’entre eux. Or ce qui est représenté à l’écran ne correspond pas à la réalité vécue par nos concitoyens.

En effet, d’après le dernier rapport du CSA paru en 2019, seules 0,7% des personnes représentées à la télévision sont identifiables comme étant handicapées. Un chiffre surprenant lorsque l’on sait que près de 12 millions de personnes dont touchées par un handicap en France soit près de 20% de population totale (un français sur cinq).

Depuis 2006, le CSA est tenu de « contribuer aux actions en faveur de la cohésion sociale et de lutter contre les discriminations dans le domaine de la communication audiovisuelle. Il veille, notamment auprès des éditeurs de services de radio et de télévision, (…) à ce que la programmation reflète la diversité de la société française ». Pour appuyer son action, le Conseil met en œuvre, depuis 2009, un « baromètre de la diversité », publié annuellement depuis 2012. Son objectif : évaluer la perception de la diversité dans le paysage télévisuel français en visionnant deux semaines de programmes.

Sept critères sont pris en compte : l’origine, le sexe, la catégorie socio-professionnelle, l’âge, la situation de précarité, le lieu de résidence (nouveauté) et le handicap. Une personne est comptabilisée dès lors qu’elle prend la parole et que l’on peut l’identifier.

Quid du handicap à l’écran ?

Les personnes handicapées sont toujours très sous-représentées à l’antenne, leur proportion n’a quasiment pas évolué depuis 2016, et a même subi une baisse 0,7% contre 0,8% différence due aux Jeux paralympiques de Rio.

Pourtant quelques fictions populaires ont commencé à intégrer des personnages handicapés dans leurs intrigues principales

  • la série policière française Caïn diffusée depuis 2012 sur France 2 met en scène le capitaine Caïn en fauteuil roulant depuis un accident de moto contemporain de l’Homme de Fer, série américaine des années 70 qui mettait en scène un policier en fauteuil roulant).
  • La série humoristique Vestiaires toujours sur France 2 qui aborde le quotidien d’un club de natation handisport.
  • Les séries américaines sont aussi présentent avec TF1 et « The Good Doctor » médecin surdoué atteint du syndrome d’Asperger.
  • La plateforme de streaming Netflix a lancé le 26 août un documentaire sur les Jeux Paralympiques. Troisième plus grand évènement sportif derrière la Coupe du Monde de Football et les JO, diffusé dans 190 pays, Rising Phoenix, Comme des Phénix en français raconte l’histoire des Jeux à travers des athlètes internationaux : Bebe Vio (Italie), Ellie Cole (Australie), Matt Stutzman (USA), Jonnie Peacock (GB), Cui Zhe (Chine), Ryley Batt (Australie), Ntando Mahlangu (Afrique du Sud) et Tatyana McFadden (USA). Côté français, Jean-Baptiste Alaize fait partie de la distribution.

« Ce film pourrait changer la perception du handicap, de la diversité et du potentiel humain dans le monde entier », affirme Netflix. « Quel coup de projecteur incroyable autour de notre mouvement ! J’espère que ce documentaire fera changer les regards, les mentalités et sera une source d’inspiration pour tous et tout particulièrement pour les personnes en situation de handicap », Marie-Amélie Le Fur, présidente du Comité paralympique et sportif français.

Ces avancées sont positives mais restent encore des exceptions. Pour lutter contre ce manque de visibilité, le CSA a établi une charte signée en décembre 2019 par les dirigeants des grands medias comme TF1, France Télévisions, M6 ou encore Radio France qui se sont engagés à faire progresser la visibilité du handicap à l’antenne.

Les éléments présentés ci-dessus ont tendance à démontrer que nous sommes sur le chemin mais que la route est en encore longue avant que ce sujet n’en soit plus un.

Bilan 2019 & actions 2020 – la représentation du handicap à l’antenne et l’accessibilité des programmes de télévision aux personnes handicapées Format PDF – 10,2 MB

Ce rapport rend compte des actions que le CSA a menées en matière de handicap en 2019(I) ainsi que du respect par les chaînes de leurs obligations en matière d’accessibilité des programmes et de l’état de la représentation du handicap à l’antenne (II.) tout en formulant des préconisations et des pistes d’amélioration sur ces différents sujets.